CENTER TRAINING BOULOGNE SUR MER : site officiel du club de full contact de BOULOGNE SUR MER - clubeo

Savate Boxe Française

Savate Boxe Française 

 La savate et l’olympisme : des valeurs partagées.

 La savate aux Jeux Olympiques !

 C’était une réalité en 1924, lorsque Pierre de Coubertin organisa les 8èmes jeux de l’ère moderne, grâce au Racing Club de France qui en proposant son stade de Colombes permit à la ville de Paris d’obtenir ces jeux, la savate était sport de démonstration. Ce sport a été pratiqué par le rénovateur des Jeux Olympiques : Pierre de Coubertin, dont les gants sont précieusement conservés au Musée de Lausanne. Les valeurs de l’Olympisme traversent ce sport depuis toujours, s’il est aujourd’hui pratiqué sur les cinq continents, dans plus de 50 pays, ce sport reste unique, singulier et pluriel.

 Unique, car la savate est liée à l’Histoire de France, c’est le seul sport de combat utilisant les pieds et les poings, né et codifié en occident, en France, et plus précisément à Paris, il y a près de 250 ans. Le professeur Loudcher, historien enseignant à l’université de Besançon, explique, dans son livre « Histoire de la Savate et du Chausson » pourquoi ce sport est né en France et non pas dans un autre pays. Si la savate fut une pratique très en vogue, en France, durant le 19ème siècle, c’est une des conséquences de la révolution française.

 Singulier, il s’agit d’un sport de combat où dès sa naissance, les valeurs enseignées sont le style et le respect de l’autre. Pratiqué par les aristocrates, l’enseignement de la savate, tout comme celui de la canne appartenait aux maîtres d’armes. Il s’agissait d’enseigner un sport de combat efficace, tout en gardant la maîtrise et la beauté du geste.

Pluriel, car il convient à tous et à toutes. La savate se pratique sans danger dès l’âge de 5 ans, les statistiques françaises placent ce sport parmi ceux dont les taux d’accidents sont les plus bas ! Par la pédagogie de son enseignement et sa technicité, la savate montre les qualités éducatives que recherchent les parents, plus du tiers des licenciés sont des enfants, âgés de moins de 16 ans. La pédagogie consiste à faire évoluer l’enfant en lui donnant le sentiment de jouer : « Je touche et je ne suis pas touché !». La savate est pratiquée par les femmes tout autant que par les hommes, son efficacité en font un sport très en vogue chez les femmes, puisque sur les 35.000 licenciés de notre fédération, elles en constituent le tiers. Pluriel aussi, car la savate est pratiquée sur tous les continents. L’important est de partager les valeurs enseignées par ce sport. Par ses valeurs, par sa pratique internationale, par son histoire, par le nombre de titres remportés par les athlètes français, la savate peut prétendre à une participation aux Jeux Olympiques, le nombre de médailles françaises en serait certainement accru.

SBF_09_2014.JPG